Actuellement des études sont en cours dans un service de neurologie à l’hôpital Mondor pour vérifier le lien entre les troubles neurologiques et le silicone.
Le silicone pourrait être transporter via des vaisseaux sanguins dans le système lymphatique , et aller contaminer les zones du cerveau.
The Annals of Surgery a publié en septembre une étude sur 100 000 femmes prouvant un risque accru de développer des pathologies dites auto-immune inflammatoires.
Cette étude a soulevé une vive critique de la part de la FDA aux USA.
Une pétition a été déposée sous le numéro 0663/2018 le 29 juin 2018 au Parlement Européen » Prothèses mammaires et effets sur la santé des femmes: EXIGEONS LA VERITE».
Deux députés européens ont adhéré à notre démarche.

Compartir: